N°101-102 Festival d’Automne à Paris 1991

septembre 1991

Catégories : Tous les numéros

Théâtre, France

Texte et mise en scène

Valère Novarina écrit et met en scène Je suis (Noëlle Renaude, Roséliane Goldstein, Daniel Znyk, Manuela Morgaine). François Tanguy et le Radeau composent Chant du bouc avec des fragments épars (Didier Goldschmidt). Jeanne Champagne adapte pour la scène, avec Denise Bonal, Le grand cahier d’Agota Kristof (Evelyne Ertel).

Metteurs en scène français, textes étrangers

Patrice Chéreau, après trois ans, revient à la réalisation théâtrale : Le temps et la chambre de Botho Strauss (Anne laurent). Marc François monte As You Like It de Shakespeare (Anne Cornu), et Stéphane Braunschweig, Ajax de Sophocle (entretien avec Bernard Sobel).

La tragédie aujourd’hui

« L’homme est pour l’homme un dieu obscur. » (Maurice Regnaut).

Reprises

La maison d’os de Roland Dubillard, mise en scène d’Eric Vigner, Les enfants Tanner, d’après Robert Walser, mise en scène de Joël Jouanneau. Petites revues de presse.

Théâtre, Etranger

Amphitryon de Kleist

Une « fête de l’art théâtral » signée K.M. Grüber. (Rolf Michaëlis).

L’homo austriacus

Semaine de lectures et rencontres sur les auteurs autrichiens d’aujourd’hui, organisée par Heinz Schwarzinger.

Théâtre bulgare, l’heure de la liberté

Le Théâtre Derrière le Canal, le Théâtre Sfumato : deux signes de vitalité. (Rada Balareva).

Iran, traditions vivantes

Le théâtre Siyah bazi – une commedia dell’arte persane – et les exercices du Zur Khâneh, la Maison de la Force. (Farrokh Gaffary, Véronique Hotte).

Danse

Trois générations américaines : Merce Cunningham, l’initiateur, pour la huitième fois au Festival d’Automne ; Trisha Brown, Lucinda Childs et Dana Reitz, la “post-modern dance” ; Stephen Petronio, la troisième génération. Gerhard Bohner, ou la danse abstraite allemande. Dominique Bagouet et sa dernière chorégraphie, Necesito : fantaisie, délire, distance et gravité. (Bernadette Bonis).

Musique

Bruno Maderna, Heinz Holliger

Un grand maître italien de la musique du XXe siècle (Mario Messinis, Gérard Garcin). Un musicien suisse au « génie polyvalent », instrumentiste virtuose, chef d’orchestre et compositeur (Philippe Albèra).

Musique et danse du Bhoutan

Liturgie au sens symbolique et ésotérique, mais aussi « splendides spectacles hauts en couleur ». (Françoise Pommaret).

L’archéologie d’une fin de siècle

Robert Wilson “met en exposition” les meubles qu’il a conçus pour ses mises en scène théâtrales depuis une vingtaine d’années. (Thierry Grillet).

» «

Liens