Mot clef Ecriture

mars 1999

N°146 Nelson Rodrigues

Catégories : Tous les numéros

T/P 146 Nelson Rodrigues

un théâtre « désagréable »

Textes rassemblés par Angela Leite-Lopes et Alain Ollivier

« Comment se fait-il que nous, petits-enfants du surréalisme, à bien considérer ce que souleva la pensée surréaliste dans le monde des arts et de l’humanisme, nous ne voyions pas, nous n’entendions pas l’intérêt de cette dramaturgie qui nous vient du Nouveau Monde ? »

Deux textes de Nelson Rodrigues

O Reacionario, une chronique de 1967 autour de la mort de son frère Roberto. La générale, une évocation de « l’enfer» de la générale de Robe de mariée.

Sur l’œuvre de Nelson Rodrigues

Commentaires de Sabato Magaldi – critique et universitaire brésilien –, Angela Leite-Lopes – traductrice en français – et Henry Thorau – traducteur en allemand.

Ange noir… Toute nudité sera châtiée…

Deux pièces créées en français par le Studio-Théâtre de Vitry. Commentaires de Joel Rufino dos Santos et d’Alain Ollivier.

Giorgio Strehler, les dix dernières années

Odette Aslan évoque les grandes options d’un metteur en scène « toujours plein de fougue, boulimique dans ses projets », jusqu’au bout.

Présentation ? Représentation ?

Représenter : présenter de nouveau – ou : rendre présent. Représenter, re-présenter… Réflexion “à suivre” de Gérard Lépinois. Sixième étape.

Ritualisme contemporain

Günter Berghaus suggère « une explication à l’augmentation notable des pratiques rituelles » en cette fin de millénaire.

L’autobus publicitaire

« Il circule maintenant, observe Gérard Lépinois, des autobus totalement enrobés, vitres y comprises, par la “poésie” capitaliste. »

Regards

François Lasserre : Demi-jour, Jean-Marie Patte – Anne Ubersfeld : Dom Juan, Molière / Brigitte Jaques.

Carnet

Chronique : Souvenir de Bernard Dort (Anne Ubersfeld) – Librairie : Yves Reynaud, Daniel Besnehard / Itinéraire d’auteur (Raymonde Temkine) – La Comédie-Française sous l’Occupation / Marie-Agnès Joubert (R.T.) – Théâtre latino-américain contemporain 1940-1990 (Madeleine Cucueil).

Couverture

Nelson Rodrigues, photo “Manchete”.

juillet 1997

N°136-137 Koltès – Deutsch – Wilms – Nordey – Vincent –Foreman

Catégories : Tous les numéros

N°136-137 Bernard-Marie Koltès

Juste avant la nuit

En novembre 88, Bernard-Marie Koltès s’était entretenu avec Lucien Attoun au micro de France Culture : un « document brut » diffusé pour la première fois le 14 avril 1990. Transcription intégrale.

Sur quelques pièces

La nuit juste avant les forêts, par Anne Thobois. Dans la solitude des champs de coton, par Olivier Verseau. Le retour au désert, par Jean-Yves Coquelin. Roberto Zucco (parallèle avec Woyzeck de Büchner), par Astrid Fischer-Barnicol.

Combats avec la scène

Sur le numéro 5 de Théâtre Aujourd’hui. Par Jean-Pierre Ryngaert.

Théâtre, service public ?

Quatrième volet : Perspectives-2. Après trois ans de compagnonnage à Nanterre-Amandiers, Stanislas Nordey et Jean-Pierre Vincent font, chacun de son côté, le “bilan” et ouvrent leur réflexion sur l’avenir du théâtre de “service public”.

Richard Foreman, novembre 96

Un entretien de Hauke Lanz avec Richard Foreman au moment où celui-ci s’apprêtait à mettre en scène sa pièce Pearl for Pigs – spectacle qui sera présenté au Théâtre de Gennevilliers, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, en septembre 97.

Imprécation

Déjà quatre Imprécation(s). A suivre, probablement… Entretiens signés Chantal Boiron avec l’auteur et metteur en scène, Michel Deutsch, l’acteur-fétiche de la série, André Wilms, et les musiciens de Sentimental Trois 8, qui ont participé à deux opus.

L’écrit et l’oral

La répétition, le livre de théâtre, la critique : Georges Banu parcourt « l’entre-deux » du théâtre.

L’animal, l’ange et la scène

Au moment où Jerzy Grotowski est nommé « à la chaire d’anthropologie théâtrale spécialement créée pour lui au Collège de France ». Par Jean-Marie Pradier.

Présentation ? Représentation ?

Représenter : présenter de nouveau – ou : rendre présent. Représenter, re-présenter… Deuxième étape d’une réflexion de Gérard Lépinois sur le théâtre d’aujourd’hui.

Textes-1

A propos de Werner Schwab et Robert Schneider. Premier numéro d’une libre chronique de Jean-Pierre Ryngaert sur l’évolution des formes dramaturgiques.

Carnet

Chroniques : L’Association de Recherche des Traditions de l’Acteur (Lucia Bensoussan), Argentine : pour en finir avec les clichés (Françoise Thanas). Librairie : Les mains de lumière (Sylvie Chalaye), Le fantôme ou le théâtre qui doute (Frédéric Maurin), Les lieux scéniques en France, 1980-1995 (Raymonde Temkine), Jean-Louis Barrault, 1910-1994 (R.T.).

Couverture

Photo de Claude Bricage : Laurent Malet et Isaach de Bankolé dans Dans la solitude des champs de coton, mise en scène de Patrice Chéreau, Nanterre-Amandiers 1987.

mai 1996

N°129 Ahmed/Alain Badiou/Christian Schiaretti – Jean-Luc Lagarce – Kafka/Théâtre-2

Catégories : Jean-Luc LagarceTous les numéros

couverture-129La “geste” d’Ahmed

Ahmed le subtil, Ahmed philosophe, Ahmed se fâche, Les citrouilles : depuis 1994, la Comédie de Reims raconte les tribulations de ce Scapin d’aujourd’hui. Rencontres avec l’auteur, Alain Badiou, le metteur en scène, Christian Schiaretti, le réalisateur du masque de Didier Galas-Ahmed, Erhard Stiefel, et quelques comédiens – par Chantal Boiron. Etude de l’adaptation contemporaine d’une œuvre ancienne dans Ahmed le subtil – par Jean-Yves Coquelin.

Kafka / Théâtre-2

Diversité des visions théâtrales de l’œuvre de Kafka : François Tanguy, Alan Bennett, Louis-Charles Sirjacq, Jean-François Peyret, Sophie Loucachevsky, Pierre Antoine Villemaine… Diversité des regards sur quelques “spectacles Kafka” : Christian Drapron, Gérard Lépinois… Avec une nouvelle traduction des Aphorismes par Bernard Pautrat.

Jean-Luc Lagarce, 1957-1995

Quelque trois mois avant sa mort, Jean-Luc Lagarce accordait un long entretien à Lucien Attoun. Avec eux, autour du micro de Mégaphonie : Joëlle Gayot et Christiane Cohendy. « Vivre le théâtre et sa vie… »

Lire la suite »

mai 1991

N°99 Auteurs “en direct” au lycée – Ateliers d’écriture dramatique

Catégories : Tous les numéros

“Auteurs en Direct”

Année scolaire 1989-90. Opération organisée par Jean-Pierre Loriol et la Maison du Geste et de l’Image : dix lycées parisiens, deux heures par semaine, treize groupes d’élèves, avec leur professeur de lettres, un comédien ou un metteur en scène… et un “auteur en direct”. Bilan par Denise Bonal, Agnès Célerier, Filip Forgeau, Daniel Lemahieu, Henri Mainié, Jean-Gabriel Nordmann, Valère Novarina, Robert Poudérou, Jean-Pierre Sarrazac et Anne Torrès.

Ateliers d’écriture dramatique

Daniel Lemahieu a mené l’enquête auprès de Madeleine Laïk, Arlette Namiand, Jean-Pierre Renault, Jean-Pierre Sarrazac et Michel Vinaver qui,comme lui, ont dirigé des ateliers ou studios d’écriture. Il rassemble ici leurs témoignages, y joint celui, indirect, de Jean-Pierre Ryngaert et inscrit l’ensemble dans sa propre réflexion sur cette étrange entreprise qui consiste à « faire faire la poésie dramatique ».

Par écrit

La défaite de la représentation dans la représentation elle-même : Jarry, Beckett, Novarina, Koltès… Par Etienne Marest.

Regards

La nature des choses, Lucrèce / Jourdheuil-Peyret (Gérard Lépinois). Le Misanthrope, Molière / Colin (Geneviève Brun). Le roi Lear, Shakespeare / Lee Breuer / Robert Wilson (Frédéric Maurin).

Carnet

Chronique : Sentimental Bourreau (Fabienne Arvers). Librairie : Alchimies du maquillage / Dominique Paquet.

Couverture

Michel Vinaver dirige un atelier d’écriture dramatique au Théâtre National de Belgique, 1987. [Photo d’Herman Selleslags]

  page suivante »

Liens