juillet 2014

Rencontre à Avignon

Catégories : Tous les numéros

couverture-tp-213Rencontre autour de la sortie du n° 213 de la revue Théâtre/Public

Carte Blanche à Olivier Py

Théâtre public, les éditions Théâtrales et la librairie Les Genêts d’or ont le plaisir de vous convier à une rencontre autour de la sortie du n° 213 de Théâtre/Public « Carte blanche à Olivier Py ».

Jeudi 23 juillet de 12 heures à 14 heures à la Librairie du Festival

Site Pasteur de l’université d’Avignon

33 rue Louis Pasteur 84000 Avignon

En présence de :

Olivier Py, directeur du numéro, Olivier Neveux, rédacteur en chef

Gaëlle Maidon, coordinatrice du numéro,

Marie-José Mondzain, Éric Reinhardt et Emmanuel Wallon, auteurs dans le numéro et le photographe Alain Fonteray.

Entrée libre

Pour tout renseignement : Tél. : 04 32 44 46 26 / Courriel :librairie@evadne.fr

juin 2014

Théâtre/Public n°213: Carte blanche à Olivier Py

Catégories : Tous les numéros

couverture-tp-213 Carte Blanche à Olivier Py

Coordination Gaëlle Maidon

Confier la conception d’un numéro de Théâtre / Public à un artiste : tel était notre  projet. Il s’agit de permettre à un metteur en scène, un dramaturge d’inviter celles et  ceux qui l’inspirent ou l’accompagnent, de composer une édition de la revue à partir  des créateurs et des penseurs qui le nourrissent, des interrogations et des intérêts qui    lui sont propres. La cohérence de ce numéro est donc celle d’un regard singulier. C’est  Olivier Py qui endosse ici cette fonction de rédacteur en chef.

On y retrouvera donc, abordés de façons multiples et complémentaires, les enjeux de  son œuvre théâtrale et poétique en cours ; on y rencontrera quelques-uns de ses  interlocuteurs et de ses compagnes et compagnons de travail.

Ce numéro paraît, par ailleurs, au seuil d’une nouvelle aventure pour Olivier Py : le  festival d’Avignon. Il est ainsi possible de le lire comme un document sur notre présent  théâtral et l’essai d’en réfléchir le futur immédiat.

Sommaire

Avant-propos de Gaëlle Maidon

Conversation entre Olivier Py, Bernard Sobel et Gaëlle Maidon : Réponses et questions pour le théâtre

Olivier Py : Hommage à Bruno Sermonne

Conversation entre Nada Strancar, Philippe Girard, Matthieu Dessertine et Christian Biet: Le jeu du comédien d’Antoine Vitez à Olivier Py

Conversation entre Pierre-André Weitz, Olivier Balazuc et Gaëlle Maidon : “Petits bouts de fils ne pouvant servir à rien…”

Frère Thierry : La parole ou La Servante couronnée

Conversation entre Marie-José Mondzain, Olivier Py et Christian Biet: “Tout ce qui nous dépasse”

Judith Sibony: Les enfants d’Orphée

Olivier Balazuc: Les deux font la paire ou L’aventure du Soulier de satin, 2003-2009

George Steiner : La danse tragique

Alain Perroux: Olivier Py et l’opéra, à la recherche du chant perdu

Éric Reinhardt: On avait un homme, on avait une femme

Portfolio: regards du photographe Alain Fonteray sur le théâtre d’Olivier Py

Mustapha Laribi: Olivier Py et la Méditerranée

Donatien Grau: La responsabilité du poète

Timothée Picard: La dialectique nord/sud, et le destin de l’Europe selon Olivier Py

Emmanuel Wallon: “Pur présent”, l’implication et l’épopée (et l’échappée) de la Bosnie à la Syrie

Conversation entre Olivier Py, Elias Sanbar et Christian Biet: “La terre nous est étroite”

Conversation entre Paul Rondin et Olivier Neveux : “En service”

Conversation entre Emmanuel Ethis et Olivier Py: Avignon, construire (encore) un idéal public

Jean-Baptiste Raze: Un fonds Olivier Py à la BnF

avril 2014

Théâtre/Public n°212 : États de la scène actuelle 2012-2013

Catégories : Tous les numéros

couverture-212


Ce numéro de Théâtre/Public coordonné par Olivier Neveux et Christophe Triau poursuit le travail entrepris avec les numéros 194 (« Une nouvelle séquence européenne ? Aperçus », septembre 2009) et 203 (« États de la scène actuelle : 2009-2011 », janvier-mars 2012) : s’attacher à faire apparaître et  à interroger certains « lieux communs » du théâtre actuel et, à travers eux, le devenir théâtral dans lequel nous sommes engagés.

Pour cela, à travers des études de cas analysant des pratiques emblématiques et révélatrices (ainsi Cassiers, Langhoff, Liddell, Lupa…), sans volonté globalisante ni de catégorisation, et des prises de position adoptant un point de vue plus large et théorique (la postérité de la poésie sonore, le rapport à l’Histoire, l’internationalisation des productions, les conceptions du jeu de l’acteur…), il se penche sur des spectacles et, plus largement, des pratiques de l’actualité la plus récente (ces deux dernières années) : pour en dégager certaines lignes de force, identifier certaines singularités significatives, faire apparaître des « symptômes », à partir desquels pourrait s’entreprendre une pensée critique de ce qui se passe sur les scènes qui nous sont exactement contemporaines.

Sommaire

Entretien avec Bruno Meyssat, réalisé par Olivier Neveux et Christophe Triau : « L’endroit où l’image existe, c’est dans le cerveau »

Sabine Quiriconi : « Sommeil sans rêve »

Arnaud Maisetti : « Présences de l’histoire. Notes sur Déjà là, d’Aurélia Guillet et Arnaud Michniak, et Shéda, de Dieudonné Niangouna »

Christophe Triau : La Cité du rêve : l’utopie théâtrale de Krystian Lupa

Christophe Bident et Chloé Larmet : « Guy Cassiers : les images entravées »

Olivier Neveux : D’un homme sans qualité.  La Cène solennelle de Don Juan,  un spectacle de Matthias Langhoff

Frédéric Maurin : « L’ailleurs et ses alibis »

Cristina De Simone : « Anti-ballet lettriste à lire rire dans le noir : Le Cabaret discrépant d’Olivia Grandville »

Sarah Di Bella : « Du contemporain et de l’histoire, sur les traces du cosmique en danse. Notes sur Partita 2 »

Clare Finburgh : « Derrière l’écran: La guerre à la télévision sur la scène anglaise »

Thomas Pondevie : « Pour une esthétique de la reconstitution »

janvier 2014

Théâtre Public n°211 La Vague Flamande: mythe ou réalité

Catégories : Tous les numéros

couverture-tp-211

« Comment la petite province de Flandre a-t-elle pu devenir en quelques années le vivier des artistes les plus excitants du moment ? » titrait l’Express en 2002. Dix ans plus tard, il semble que la « vague flamande » demeure toujours insolente et innovante. Les pratiques opèrent à contre-courant des formes théâtrales dominantes, instituant des formes performatives qui ne cessent de nous surprendre. Les artistes flamands renouvellent le panorama artistique et font éclater les frontières du théâtre, de la danse et de la performance.
Paradoxalement, et malgré la présence régulière de ce courant dans les programmations des théâtres et de nombreux festivals internationaux, peu de recherches lui ont été consacrées depuis vingt ans, d’où le désir de rassembler ici quelques textes sur ces artistes qui subvertissent et étonnent.

Lire la suite »

« page précédente  

Liens